My SongsWebzineJukeboxLabel Infos
27 Jun
playlist
Delicieuse Playlist n°217

nice week everyone !

Bassahara Recordings - #1
Laurence Guy - Knotweed
Gabriel - Ca C Pas Ko Lé Pas Fo
Jazzanova - Look What You're Doin To Me (MCDE Remix-Morid and Hifi 3000 Dub Edit)
Andras ft. Oscar S. Thorn - What They Say
Patti Jo - Make Me Believe In You (A Tom Moulton Mix)
Closer Musik - One Two Three (No Gravity)
24 Jun
deep
Road Hog - Tour De Hog

« Tour de Hog » est la dernière exploration sonore en date de Road Hog plus connu sous le nom de Galcher Lustwerk. Le producteur, basé à New York et originaire de Cleveland, ne cesse de surprendre. Révélé au grand public grâce à son mix 100% Galcher, le créatif enchaine les projets. Il signe sous Galcher Lustwerk, Road Hog mais aussi Studio OST (en collaboration avec son ami Alvin Aronson). Il a également crée son propre label Lustwerk Music.

Toute la trame de Road Hog est d’être de la musique pour la voiture. Son premier projet s’intitule « D.W.B » (aout 2014), le second nommé « On the Lawn » (aout 2015) et « Tour de Hog » sorti le 13 mai 2016. Le chauffard Galcher nous invite à ne pas rester dans la ligne. La relation entre la musique et la voiture se situe dans cette ambiance de territoires à découvrir, à contempler, des heures au volant d’une voiture. « Tour de Hog », planté au milieu de tout ça, est là pour habiller ces paysages.

Les musiques de l’album sont toutes ingénieusement différentes et méritent une écoute attentive. Notre préférée va pour « Lee », d’élancée métallique, elle surprend tout à coup. Un peu comme si vous mettiez votre tête au dehors de la fenêtre de la voiture et que vous étiez étourdis par un air frais. On ne vous en dit pas plus et on vous laisse vous faire votre propre idée de l’album

Road Hog - Lee
Road Hog - Fairmount
20 Jun
all
Carlo - Lighter Mornings

Carlos Alvarez, alias Carlo, producteur hispanico-germanique né à Malaga et exilé à Berlin, dirige le label NeovinylRecords en compagnie de Baldo depuis 2009. Plus important, il réalise ses propres tracks en ayant commencé par des remixes (disponibles sur sa page Soundcloud), avant de s’essayer à la composition dans des styles house qu’il a su faire évoluer. D’une deep grave et hypnotisante, il en vient aujourd’hui à une jazzy-house vitaminée.

Lighter Mornings est ainsi le troisième et dernier titre du nouvel EP de Carlo, Infinite Improbaility Drive, à paraître le 24 juin sur son label. Un voyage un peu particulier dans l’espace interstellaire donc, hommage au fameux « Hitchhiker’s Guide to The Galaxy ». Le titre présenté ici est samplé de « Leave Me Alone », par Milton Wright en 1977. Très soul, un peu disco, la légèreté et la fraîcheur de la track s’appuient sur un fond house sobre pour un résultat entraînant. La basse est omniprésente et rythme les riffs de guitare clinquants et autres synthétiseurs plus mélodiques. De quoi se réjouir alors que l’été arrive, enfin !

Carlo - Lighter Mornings
20 Jun
playlist
Delicieuse Playlist n°216

Old school beach cruisin vibes

Le troublant témoignage de Paul Martin
Flash And The Pan - Waiting For A Train (9 Minutes) 1982
Ned Doheny - Get It Up For Love ( Andy Kidd Extended )
Electric Light Orchestra - Evil Woman
Dennis Wilson - Dreamer
Graham Nash - Better Days
17 Jun
house
The Songstress - See Line Woman

En remaniant un morceau-phare du répertoire de la déesse du blues et du rythm'n'blues Nina Simone, le producteur américain Kerri Chandler et le producteur nigérien Jerome Sydenham (fondateur du label Ibadan sur lequel est signé le titre) permettent l'exacerbation du caractère incroyablement entraînant et à la sensation tribale des jeux de question-réponse entre la voix principale et les choeurs que l'on retrouve dans le titre initial. Entre 1964 et 1998, il n'y a qu'un pas.

Difficile de ne pas se laisser submerger par les vagues de chaleur et de plaisir auditifs qui se propagent au moment où les premiers éléments percussifs sont lancés en début de morceau. Avec un apport mélodique qui se se fait aussi discret qu'il parvient à supporter avec brio les parties vocales à venir, la trame harmonique de See Line Womanbien que relativement simpliste dans son développement – se voit arborer de détails subtils tels qu'envolées solistes à la flûte ou encore claviers à l'inspiration eighties qui viennent enrichir l'aspect répétitif de la plage musicale. Bien entendu, dès la présence de la voix de Nina Simone, le titre devient la marque d'un syncrétisme des genres et des époques réussi, ce qui le rend encore plus délectable.

The Songstress - See Line Woman (Vocal)
MENU
LOGIN
FR / EN
EMAIL

PASSWORD
lost password ?
Login with Facebook
Login with Twitter