My SongsWebzineJukeboxLabel Infos
22 May
pop
Jimmy Whoo - Motel Music Vol. 1

Une légende urbaine raconte qu’en se dirigeant vers l’est parisien, en direction de Montreuil, il n’est pas impossible de tomber sur l’antre de Jimmy Whoo . Le représentant d’un mouvement artistique transmissible par l’ouïe, le ‘motel-music’. Désireux de faire de chacune de ses productions un voyage, Jimmy Whoo a créé son propre exutoire, le ‘Grande Ville Studio’. Un moyen de rester immergé dans la musique 24h/24 afin d’y faire émaner le meilleur de ses inspirations.

Loin de la vie de bureaucrate, le producteur se voit évoluer dans un film sombre, plein de vie et parsemé d’imperfections, amenant sa musique au rang de bande-son d’une aventure dont il serait le héros. Après son premier projet audio Chambre 51 , il choisi de rester entouré de ses acolytes Myth Syzer , Bonnie Banane ou encore Lonely Band pour la création de son nouvel album : Motel Music vol.1. Son combat pacifique se retrouve dans ses instrumentales soul et jazz influencées par le hip-hop. Il rejoint l’idée d’une utopie ou la musique accompagnerait nos vies, tel le compagnon éternel rythmant notre quotidien. Ce premier opus vous plongera pendant une vingtaine de minutes au cœur d’un road-trip californien, à l’abri des lumières aveuglantes de la surconsommation américaine. Empruntant nonchalamment les ruelles sombres d’un quartier peu fréquenté, Jimmy Whoo se déclarera guide de votre nuit, le temps d’une échappée-belle en sa compagnie.

Cet ancien adepte du sampling arbore aujourd’hui la casquette de producteur et donne l’opportunité à la nouvelle vague d’artistes de venir s’exprimer au sein de son studio. Le collectif Grande Ville prône l’authenticité et encourage la diversité artistique de ses membres. Une façon de dévoiler au grand jour les valeurs d’un label grandissant qui ne vit pas encore de sa musique mais qui vit définitivement pour elle. Voici un avant-goût de Motel Music , mais nous recommandons vivement d’aller l’écouter dans son intégralité.

Jimmy Whoo - The way you love feat Lonely Band
Jimmy Whoo - Long time no see feat Lonely Band & Bonnie Banane
21 May
deep
Stavroz - Silent Sping EP

Les quatre belges du collectif Stavroz sont de retour avec un nouvel EP de trois titres, Silent Spring , pour notre plus grand plaisir.

Chez Délicieuse, on les connaît bien puisqu’ils y avaient signé leur sublime EP The Ginning en 2013, nous assénant avec brio une house ultra jazzy.

Aujourd’hui, c’est sur le label ''MoodFamily'' qu’ils reviennent dans une mouvance toujours jazzy mais davantage deep-house voire minimal.

Le track Silent Spring , du même nom que l’EP, ouvre le bal à l’aide d’étourdissantes et denses notes de piano épaulées d’une guitare basse constante. Le morceau A Great Day to Fly A Kite , quant à lui, s’impose sans aucun mal avec des vibes plus massives et minimalistes, sur fond de trompettes venues d’ailleurs. Et c’est Should’ve Brought an Umbrella , véritable titre coup de cœur qui, avec ses gracieux samples vocaux féminins et ses instruments à corde, clôture brillamment l’opus en insufflant une atmosphère particulièrement addictive…

Stavroz - A Great Day to Fly A Kite
Stavroz - Should've Brought an Umbrella
20 May
house
PREMIERE : Laurence Guy - Rizzo

Après Kojak et Luv Magic, Délicieuse Musique présente, en exclusivité, le dernier morceau de Laurence Guy : Rizzo . Un titre entêtant dans la lignée de ses précédentes productions. Originaire de Chicago où il commence son éducation musicale avec des morceaux de Prince, Laurence Guy s’expatrie à Londres pour composer et produire sa musique. Le DJ producteur propose un son house et disco parfait pour de longues et lascives journées ensoleillées. Connu principalement sur la scène anglaise, il est repéré par le célèbre DJ anglais Bean Pearce qui l’invite à rejoindre son agence et label "Purp & Soul". Cette belle opportunité lui permet de développer sa notoriété et d’intégrer l’une des plus prometteuses agences de DJs d’Angleterre.

Signé sur le label anglais Church , Rizzo est un morceau aérien avec une première partie répétitive et mélodique. Dans un second temps, un voix suave et groovy se pose sur la musique, les paroles tournent en boucle, le morceau prend alors une nouvelle dimension. Laurence Guy dit aimer les choses louches, il raconte qu’il a été élevé entouré de strip-teaseuses... Vrai ou faux ? sa musique est bien loin de ça, elle est nette et lumineuse. Son nouveau titre Rizzo le prouve une fois encore et il ne reste plus qu'à attendre de le découvrir dans l'ensemble de son prochain EP Kojak qui sortira le 2 Juin.

Laurence Guy - Rizzo
Laurence Guy - W.L.Y.B.
Laurence Guy - Kojak
19 May
pop
FOCUS : Hiatus Kaiyote

Hiatus Kaiyote est une formation Australienne, née à Melbourne en 2011. Se qualifiant lui-même de « future soul », le groupe est caractérisé par une virtuosité instrumentale, un groove hypnotisant, et la voix rauque de sa chanteuse et guitariste, Nai Palm, n’est pas sans rappeler une certaine Amy Winehouse. Rien que ça. Le batteur Perrin Moss, le bassiste Paul Bender et le claviériste Simon Mavin accompagnent et complètent le quartet.

Avec des influences jazz, soul, voire hip-hop et rock, Hiatus Kaiyote possède un univers musical atypique,  dont la richesse est l’un de ses principaux atouts. Dès le premier album Tawk Tomahawk , la diversité offerte impressionne. D’un Lace Skull aux accents jazz prononcés à Nakamarra , ballade soul/hip-hop en collaboration avec Q-Tip (A Tribe Called Quest), le groupe montre sa faculté à lier dans un même album des morceaux pourtant pas forcément si proches dans leur construction ou leurs influences. Et le deuxième album, Choose Your Weapon , est une confirmation pour le quatuor Australien. Tantôt aérien ( Choose Your Weapon , les interludes sur Creations ), tantôt aux accents funk ( Breathing Underwater ), proposant une soul groovy ( Swamp Thing ) et flirtant avec le jazz fusion ( Jekyll , By Fire ), ce LP particulièrement fourni installe définitivement Hiatus Kaiyote comme une formation à part, dont les compositions étonnent autant qu’elles impressionnent.

La qualité de ses compositions a rapidement permis à Hiatus Kaiyote d’être repéré par quelques grands noms, nous citerons notamment Mos Def, la chanteuse Erykah Badu, le DJ Gilles Peterson, et surtout de voir son titre Nakamarra (avec Q-Tip) être nominé aux Grammy Awards 2014 dans la catégorie « Best R&B performance ». S’il ne l’emporte, pas, il finit tout de même second derrière "Something"  de Snarky Puppy. Encensé par la critique, il ne devrait pas tarder à voir sa notoriété grimper en flèche après la sortie de son second album.

En bref, Hiatus Kaiyote est une formation originale, déconcertante mais terriblement efficace. À écouter et réécouter sans modération, on redécouvre de nouvelles nuances à chaque passage, et l’on reste toujours époustouflé par le talent des quatre musiciens. Les extraits proposés ne sont qu’un avant-goût, on vous conseille les albums !

Hiatus Kaiyote - Nakamarra (feat Q-Tip)
Hiatus Kaiyote - By Fire
Hiatus Kaiyote - Lace Skull
18 May
playlist
Delicieuse Playlist n°162

Playlist éclectique et colorée pour commencer la semaine de bon pied.

The Floaters - Float On
La Décadence - Like a Sir
Saje - Who I Am (ft. Sabina)
Boulevard 95 - Watch
The Informations - Lion's Hand
Yaroslav - Ghost
Mac Demarco - The Way You'd Love Her
MENU
LOGIN
FR / EN
EMAIL

PASSWORD
lost password ?
Login with Facebook
Login with Twitter