My SongsWebzineJukeboxLabel Infos
27 May
Un premier album d'allure princière pour Darlyn Vlys. par mathias

Après un court EP Mellizos sorti fin du mois dernier et annonciateur d’un plus long format, le Montpelliérain de souche et Valencien d’adoption Darlyn Vlys sort son premier album intitulé Prince in the Rain . Ayant émergé sur les bancs de son école de cinéma, le projet porté par le producteur français prend sa source dans ses différentes expérimentations musicales (plutôt rock à l’époque) et la foison d’inspirations électro qu’il a trouvé à Montpellier mais également dans des artistes et compositeurs du genre dont il se nourrit des influences.

Sorti sur le label valencien Sincopat , l’oeuvre de 12 titres Prince in the Rain se veut déjà plus émotionnelle et cinématographique que ce qu’on a pu entendre de Darlyn Vlys qui aime habituellement mettre en exergue l’aspect four to the floor de ses compositions, leur garantissant un potentiel certain pour la piste de dance. Partant d’un aspect visuel très humanisé, la jaquette de l’album étant une photo du fils de l’artiste, et par conséquent au plus proche du ressenti de Darlyn Vlys , Prince in the Rain est une capsule spatiale nous transportant à toute vitesse dans les méandres émotionnels du producteur et, nous percutant également en faisant écho à notre propre ressenti, s’impose rapidement comme la bande de son de nos propres expériences. 


Sur le LP, on retrouve des morceaux que l’on avait déjà eu l’occasion d’entendre au préalable tels que le mélange hybride de party music et de musique cinématique Mellizos ou encore Paradoxal , la collaboration épique avec l’artiste belge RARI dont la marque de fabrique confère au morceau son caractère joliment effréné et grandiloquent. Pour ce qui est des 10 titres restants, on ne manquera pas de noter la multitude d’autres artistes avec lesquels Darlyn Vlys a joint ses forces pour proposer une expérience syncrétique ( Northern Line sur Learned to hide et Sun in hell , AFFKT sur Mustang , Kid Bucle sur Tears in Rain , Haptic sur Surface et, donc, RARI sur Paradoxal ). Ce qu’il faudra surtout retenir de cet opus, c’est le magnifique revirement vers une électro emphatique qui fait sublimement référence à la synth-pop, la new wave et le post-punk des années 80 tout surfant sur la vague ambient. Le tout se résumant toujours à la poésie qui transparait au fil de Prince in the Rain .

Darlyn Vlys - Learned to hide (feat. Northern Lite)
Darlyn Vlys - Paradoxal (with Rari)
Darlyn Vlys - Decadencia
Darlyn Vlys - Map to the stars
13 Oct
2016
Christian Löffler - Mare LP par

Il a fallu délicatement écarter du revers de la main les branchages de son premier album A Forest (2012) et braver le froid plus soutenu de son EP intermédiaire Young Alaska (2014) pour arriver à l’étendue infiniment calme de Mare, l’opus de loin le plus abouti des œuvres jusqu’ici proposées par Christian Löffler.

Etalé sur 17 pistes, Marene se précipite pas pour poser son décor nébuleux et insaisissable au fur et à mesure des morceaux, virevoltant lentement dans les airs et effleurant parfois la surface de l’eau où la pulsion terrestre se fait ressentir. Bien que l’expression de la musique de Christian Löffler suffise à véhiculer son message et à peindre des paysages épiques, le producteur empreinte la voix fragile de Mohna(artiste Hambourgeoise déjà présente sur son premier album, sur les titres Haul, Mare, Vind et Wilderness). 

Comme à l’accoutumée, les compositions du Berlinois respirent les références à la nature, tant dans la nomenclature que dans leur essence musicale.

Plus qu’un simple parcours sonore, l’album de Christian Löffler est une aventure, voire une épopée des sens. 


Christian Löffler - Haul (feat. Mohna)
Christian Löffler - Reubin
20 Jul
2016
BOOKA SHADE - NIGHT FALLS (NILS FRAHM REWORK) par Barbara

Nils Frahm reprend du service ! Et cette fois ci, il s’attaque à de la tech-house. Le virtuose du piano revisite « Night Falls » de Booka Shade.

Pour fêter les 10 ans de leur dernière sortie « Movements », le duo allemand sort un album totalement re-masterisé et remixé. Pour cela, ils ont demandé à leurs artistes favoris de s’approprier une de leur musique. Nils Frahm s’attache à « Night Falls » et le résultat est captivant. Ce n’est pas si surprenant que ça compte tenu de l’intensité émotionnelle que le producteur Nils offre à chacune de ses réalisations. Pourtant il n’est pas si facile de revisiter un classique comme celui-ci, mais Nils a cette capacité dévastatrice de remixer brillamment un grand classique.

« Movements 10 » sortira le 14 octobre 2016 via Blaufield.

BOOKA SHADE - NIGHT FALLS (NIL FRAHM REWORK)
24 Jun
2016
Road Hog - Tour De Hog par Barbara

« Tour de Hog » est la dernière exploration sonore en date de Road Hog plus connu sous le nom de Galcher Lustwerk. Le producteur, basé à New York et originaire de Cleveland, ne cesse de surprendre. Révélé au grand public grâce à son mix 100% Galcher, le créatif enchaine les projets. Il signe sous Galcher Lustwerk, Road Hog mais aussi Studio OST (en collaboration avec son ami Alvin Aronson). Il a également crée son propre label Lustwerk Music.

Toute la trame de Road Hog est d’être de la musique pour la voiture. Son premier projet s’intitule « D.W.B » (aout 2014), le second nommé « On the Lawn » (aout 2015) et « Tour de Hog » sorti le 13 mai 2016. Le chauffard Galcher nous invite à ne pas rester dans la ligne. La relation entre la musique et la voiture se situe dans cette ambiance de territoires à découvrir, à contempler, des heures au volant d’une voiture. « Tour de Hog », planté au milieu de tout ça, est là pour habiller ces paysages.

Les musiques de l’album sont toutes ingénieusement différentes et méritent une écoute attentive. Notre préférée va pour « Lee », d’élancée métallique, elle surprend tout à coup. Un peu comme si vous mettiez votre tête au dehors de la fenêtre de la voiture et que vous étiez étourdis par un air frais. On ne vous en dit pas plus et on vous laisse vous faire votre propre idée de l’album

Road Hog - Lee
Road Hog - Fairmount
08 Jun
2016
Premiere : Duns Scott - Neidio EP

Le label parisien S.E.M.Lnous offre le privilège de diffuser en avant première le nouvel EP de l'Amiénois Duns Scott. Producteur d'une house profonde et organique, son EP 4 titres Neidio est un voyage temporel dans des abysses musicales encore inexplorées. Le morceau Timelanding reflète parfaitement l'atmosphère recherché au cours des 25 minutes planantes de l'EP. Un opus digne d'une bande original d'un film qu'il ne manquerait plus qu'à vivre. Pour illustrer ce sentiment d'évasion, les parisiens ont fait appel au collectif Isotope afin de retranscrire avec une âme d'enfant les parfaites reproductions de cet aller simple interstellaire avec le dernier titre : Neij.
Un petit bijou à se procurer juste ici.

Duns Scott - Neidio
Duns Scott - Timelanding
Duns Scott - Variations II
Duns Scott - Neij
MENU
LOGIN
FR / EN
EMAIL

PASSWORD
lost password ?
Login with Facebook
Login with Twitter