My SongsWebzineJukeboxLabel Infos
17 Aug
2016
Les Yeux Orange - Coco par Tom

Août. Sous l’étreinte ardente du soleil vous sirotez une citronnade fraîche, négligemment installé sur votre transat. Pas un son. Rien. Il vous manque cette dose de musique solaire et délicatement groovy pour apprécier pleinement le moment. Mais comme nous sommes là pour anticiper ces besoins primordiaux, c’est sur un plateau que nous vous livrons la pépite de chez Good Plus, sobrement intitulée « Coco».

Au plus profond de sa collection, le collectif Parisien Les Yeux Orange est allé dénicher un titre de 1987, « Lait De Coco »par Maya, pour en proposer un edit inspiré. Doucement langoureuse, suave et brûlante à la fois, cette track débute sur un piano rhodes aux accents 80’s rapidement rejoint par un piano mélodique et un saxophone passionné. Ce groove tropical est inlassablement accompagné des même lyrics « Elle bronzait au lait de coco… », dans une ambiance qui sent bon l’été. Alors vous pouvez refermer les yeux, et laisser les UV hâler votre corps. Besoin d’autre chose ?

Les Yeux Orange - Coco
11 May
2016
Shelter - Phonkie Music par Matthias

Le mois de mai a à peine commencé que retentissent déjà les couleurs chaudes des orchestres estivaux ainsi que les rythmes chaloupés déclenchant l'immédiat dodelinement de la tête et quelques déhanchements.

Un des initiateurs de cette euphorie musicale débarque du collectif parisien Les Yeux Orange. Avec son titre Phonkie Music, Shelter met en exergue toute l'énergie syncrétique découlant de la fabuleuse fusion de la house et du funk.

Démarrant sur les chapeaux de roue, la piste ne laisse aucun moment de répit : guitares claquantes ici, guitares embrumées à la wah-wah là, envolées de cuivres d'un côté, percussions martelantes de l'autre et des voix qui sont à mi-chemin entre scat et chants tribaux. Un moment d'excitation des sens à l'intensité déconcertante.

Shelter - Phonkie Music
04 May
2016
PREMIERE : Queen Samantha - Take A Chance par Paul

L’arrivée de l’été se fait sentir et ça nous donne envie de danser. Nous vous proposons aujourd'hui un petit retour dans les clubs new-yorkais des 80’s. 1979, Harry Chalkitis, un grec exilé à Paris, produit « Take a Chance » pour la chanteuse américaine Queen Samantha.

Le morceau (ici dans sa version instrumentale) est un hit instantané. Véritable bijou disco, ce tube n’a pas pris une ride. Des percussions chaloupées aux synthétiseurs séquencés acidulés, Chalkitis aura certainement fait danser foule de gens d’époques et de cultures différentes tant sa production est juste en tous points.
Cette ode à la joie, à la danse, au soleil, vous fera vous lever, vous fera danser et vous fera vibrer.

Cette avant-première rentre dans le cadre de la nouvelle compilation Cosmic Machine réalisée par Because Music.
Cosmic Machine c'est une plongée panoramique dans cette époque épique où le synthétiseur était le meilleur ami de l'homme et où l'avenir avait un futur : notre présent.

La release party de cette seconde édition aura lieu samedi 14 mai 2016 à la Gaité Lyrique en compagnie de Lindstrøm, Andre Bratten, Clara 3000 et Uncle O !
Event facebook

Queen Samantha - Take A Chance
07 Apr
2016
Elia Y Elisabeth - Allegria Part 1 (Souleance Rework) par Taylor

Souleance, c'est le mélange entre le talentueux producteur Fulgeance et DJ Soulist du collectif parisien "What the funk".
Après être tombé amoureux du duo colombien Elia Y Elisabeth, Souleance nous offre aujourd'hui 5 reworks en téléchargement gratuit pour remettre au goût du jour ces titres trop peu connus.
Leur inspiration mêlée aux saveurs latines des morceaux choisis donne un doux mélange, léger mais immensément sensuel.
On retient ici « Allegria Part I » qui nous inspire la candeur d’un été imaginaire mais savoureux à Bogota.

Elia y Elisabeth - Allegria Part I (Souleance Rework)
04 Apr
2016
Al Kent - 4006 par Tom

Retour dans les années 90. Les débuts de la House, la fin (?) de l’ère disco. Ewan Kelly collectionne les records de disco/disco-funk/soul depuis bien longtemps, et après quelques années à s’essayer comme DJ, l’envie lui prends de produire sa propre musique. Depuis son (étroit) studio à Glasgow, il joue avec ses samples, ajoute des beat house, module et transforme les sons qu’il connaît et crée son label, Million Dollar Disco. Plus vraiment Ewan Kelly, pas encore Al Kent, son désir de création le pousse en 2005 à réunir des musiciens de divers horizons pour enregistrer son disque, sa disco, extraite des centaines de records qu’il a passé des heures à écouter et retravailler seul. De son travail de loup solitaire, il en vient à enregistrer un orchestre de 26 musiciens. Bois, cuivres, percussions, tout y est. Et en 2008, ce qui est alors devenu le Million Dollar Orchestra sort « Better Days » sur le label Barely Breaking Even (BBE). Un aboutissement ? Manifestement pas, ou nous ne vous présenterions pas son dernier titre aujourd’hui.
Après ce passage à l’analogique, Al Kent retourne sur son ordinateur, et se passionne à rééditer de vieux titres poussiéreux, leur restituant le clinquant et la profondeur qu’ils méritent. Et c’est là que ce situe 4006. Nous sommes en 2016, et le titre est l’un des trois présents sur l’EP « Edits » qui vient de paraître chez Razor-N-Tape. Label qui, entre parenthèse, est devenu un acteur incontournable du mouvement disco-house actuel grâce à des collaborations avec quelques pointures comme Late Nite Tuff Guy. Parenthèse fermée, ce titre est le dernier de ce disque, accompagné par Good Inside en face A et Come Back Home, titre publié par Al Kent il y a dix ans avec Secret Sounds sur CD, qui prends une nouvelle jeunesse sur vinyle (paradoxe, avez-vous dit ?). L’ensemble est d’un groove impeccable. Les guitares claques, la basse est ronde, les violons vintage à souhait. 4006, piste entièrement intrumentale, clôture l’EP avec des loops hypnotiques et une ambiance joviale. Encore un peu plus de soleil en ces jours de printemps.

Al Kent - 4006
Al Kent - Come Back Home
MENU
LOGIN
FR / EN
EMAIL

PASSWORD
lost password ?
Login with Facebook
Login with Twitter