My SongsWebzineJukeboxLabel Infos
16 Oct
2015
Interview - POLO & PAN

Rencontre avec Polo & Pan, récemment introduit dans un de nos précédents articlesen avril dernier :

DM : Pour ceux qui ne vous connaissent pas, qui sont Polo & Pan ?

Pan : Alors, je suis Pan ! Peter Pan, pour être plus précis, dans le milieu des DJs. Ancien résident du Baron, j’ai aussi co-créé une radio qui s’appelle « Radiooooo.com ».
Polo : Et moi c’est Polo ! Egalement ancien DJ résident du Baron. C’est d’ailleurs là où j’ai rencontré Alex (Pan) et j’ai rejoint l’équipe un peu plus tard. Je fais partie d’un collectif qui s’appelle « MAD Agency », basé à Asnières-sur-Seine. En fait, on a récupéré une usine [La SIRA] qui était à la base une ancienne imprimerie où on a créé des ateliers d’artistes. C’est actuellement là où est notre studio ! Mais avant tout ça, j’avais d’autres projets dont The Atlas Collective avec notamment l’EP « Roudani 434 » où j’ai enregistré avec les Gnawas au Maroc dans les montagnes de l’Atlas. A cette occasion, j’ai pu ramener une collection d’instruments et de percussions dont on s’était servis pour certains morceaux de Polo & Pan !

DM : Il y a quelques semaines, on était à la release party de la compilation Colette x Radiooooo au Pavillon Puebla et on a eu la belle surprise de vous y entendre grâce au titre « Plage Isolée ». Comment s’est faite la collaboration ?

Pan : Alors, en effet ! « Plage Isolée » figure sur la super compilation Colette ! Comme je fais partie du collectif « Radiooooo », on a essayé de trouver des morceaux qui traversaient l’espace et le temps et on s’est tous mis d’accord sur le fait que Polo & Pan était potentiellement représentatif de la France de 2015. On en est hyper fiers !
Polo : C’est vrai qu’outre le fait qu’Alex fasse partie de « Radiooooo », notre présence est aussi due à un concours de circonstances parce que le collectif a adoré le morceau et a trouvé qu’il y avait du sens à ce qu’il soit présent sur la compil. Au final, on a proposé le titre et c’est le collectif dans son ensemble qui a voté pour qu’il fasse partie de la tracklist. L’équipe du collectif nous a soutenu dès le début, ils sont hyper présents pour nous !
Par exemple, Benjamin Moreau et Noemi Ferst, qui sont les co-créateurs de « Radiooooo », ont notamment travaillé avec nous sur le clip de « Plage Isolée » et sur nos pochettes donc c’est vraiment un bon esprit d’entraide et de proximité.
Pan : Oui, ils ont vraiment un sens de l’esthétique, basé sur le graphisme, qui se retrouve d’ailleurs sur leur site « Radiooooo.com » : ils sont ultra doués ! C’était donc évident qu’on allait collaborer avec eux sur le projet Polo & Pan parce qu’ils ont un vrai talent. Ce sont des personnes qu’on apprécie beaucoup et en qui on a totalement confiance. On est comme une petite ruche artistique !

DM : D’ailleurs, avec qui rêvez-vous de faire une collaboration ?

Polo : On a plusieurs rêves de collaborations ! Personnellement, j’aimerai beaucoup collaborer avec des musiciens du cinéma des années 60-70 comme Vladimir Cosma, John Barry, Nino Rota… Bon, les deux derniers sont morts mais ouais, en fait, j’aimerai travailler avec beaucoup de gens morts ! (rires)
Pan : Je pense qu’on ne cherche pas forcément à viser les gens de façon idyllique. Au final, on est entourés, de façon plus ou moins proche, de personnes vraiment talentueuses ! Je pense notamment à L’Impératrice ou Papooz, qui nous ressemblent. On est dans l’ère de la collaboration : les gens qui nous entourent nous inspirent profondément. C’est une forme de copinage positif ! Il y a un vrai talent dans ce microcosme qui nous plaît vraiment.
Polo : Dans cette même veine, il y aussi Flavien Berger ou Jacque(s) qu’on apprécie énormément et qui nous inspirent ! Voilà des gens vivants et c’est bien aussi ! (rires)

DM : On remarque non sans mal l’inspiration des anciens Disney dans vos titres, notamment « La Forêt de Sharegood », les images du Magicien d’Oz dans le clip « Dorothy » ou encore la réalisation du clip « Plage Isolée » version découpage et origami de petits élèves.
Cependant, cet univers aussi enfantin semble également ultra psychédélique ! Est-ce un choix délibéré de votre part ?

Pan : C’est vrai que dès qu’on s’est rencontrés avec Polo, on s’est rendus compte qu’on avait un point commun, à savoir une certaine recherche de la nostalgie. On est vraiment tournés vers l’enfance. Moi-même, avec mon nom de scène [DJ Peter Pan] mais aussi parce que j’adore l’idée, en tant qu’adulte, de puiser dans l’enfance ! Avec un regard d’adulte, on arrive à mélanger présent et passé et c’est là qu’est le psychédélisme pour moi.
Polo : Exactement ! Pour moi, le psychédélisme est vraiment au cœur de l’enfance ! Vraiment pas au niveau de l’adolescence ou de l’âge adulte où il y a plein de motifs sexuels ou de l’argent. Au contraire, dans le monde de l’enfance, il y a une forme de pureté. Rien n’est forcément cohérent dans le sens où les enfants eux-mêmes sont psychés ! Tu vois les gamins ? Ils sont fous ! Ils disent des choses qui veulent rien dire, ils ont des remarques incroyables, ils se permettent une liberté totale : c’est totalement psychédélique ! (rires)

DM : Il faut avouer que dans certains Disney comme « Alice au Pays des Merveilles », ce n’est pas tout à fait innocent ! C’est carrément psyché !

Polo : Absolument ! Le Magicien d’Oz aussi, c’est totalement psyché ! C’est une époque spéciale et ce contraste qui est intéressant !
Pan : Oui, exact ! Le psychédélisme réside vraiment dans la double lecture des Disney : c’est destiné aux enfants mais pas que. Il y a toujours des messages cachés derrière des histoires en apparence innocentes. Cette double lecture est hyper importante tant qu’on ne dépasse pas la limite du vulgaire !

DM : Il y a 3 jours, le morceau « Dorothy » a été repéré pour une publicité Apple. Comment avez-vous appris la nouvelle ? Grâce à la visibilité d’Apple dans le monde, c’est quand même un tournant dans votre carrière !

Pan : On est très contents d’être reconnus par une telle entité ! On a toujours un peu peur d’appartenir, mais Apple c’est tellement énorme qu’on le prend avec plaisir. Surtout, ça ne change absolument rien, mis à part qu’on va pouvoir s’acheter un peu plus de Malabars ! (rires) En réalité, ça nous permet d’acquérir plus de matériel et donc de créer davantage.
Polo : Exact ! Et pour la découverte, on a appris la nouvelle via nos labels managers Raphaël Hamburger (Hamburger Records) et Matthieu Gazier (Ekler’o’shock). Ils nous ont fait la surprise, c’est-à-dire que ce sont eux qui proposé le titre « Dorothy » à Apple et ils nous annoncé tout ça le jour où la publicité est sortie !
Ce qui a changé depuis, c’est qu’il y a plein de personnes à qui on ne parle plus ! (rires) Non, bien évidemment, rien n’a changé ! (rires) La seule chose qu’on a fait depuis, c’est qu’on est passés à La Baguetterie acheter des petites percus tropicales pour l’album notamment !
Pan : Oui, la seule compensation de cette pub, c’est le fait de savoir qu’on peut être diffusé ! A l’image de notre SoundCloud où on poste beaucoup de tires en téléchargement libre, on ne cherche vraiment pas l’optimisation de l’argent mais plutôt notre diffusion. On souhaite que notre musique puisse toucher le maximum de personnes et donc qu’elle puisse se répandre et être diffusée à une large échelle. De fait, la pub d’Apple, c’est un réel coup de pouce !
Polo : Aussi, le fait que ce soit Apple et pas une autre marque, c’est clairement kiffant parce qu’on s’en sert beaucoup pour créer ! C’est cool de collaborer là avec Apple, mais aussi en ce moment avec Le Bon Marché par exemple, car ce sont des entités qui ont du sens pour nous !

DM : A ce propos, comment s’est faite cette collaboration avec Le Bon Marché (Brooklyn Rive Gauche) ?

Pan : Alors, tout a commencé à partir de « Dorothy » ! Suite au visionnage du clip de « Dorothy », réalisé par le génie David Tomaszewski, il se trouve que Le Bon Marché nous a contactés pour créer une pièce inspirée du fameux clip.
L’idée, c’était de réinventer la ville de Brooklyn à travers notre imagination ! On a donc créé un parc d’attraction, une forme de Coney Island qui se diffuse dans Brooklyn intitulée « Brooklyn Amusement Park ». L’exposition se trouver au 1er étage du Bon Marché jusqu’au 17 octobre !
Polo : J’ajouterai que le travail de David Tomaszewski vaut vraiment le détour donc n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil ! D’ailleurs, puisqu’on en parle, petite exclue, l’univers qui est présent dans le morceau et le clip de « Dorothy » sera aussi présent dans nos prochaines sorties, EP ou album…

DM : Justement ! Qu’en est-il de vos prochaines sorties ! EP ou album ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

Pan : On ne vous cache pas que suite à la sortie de la publicité Apple avec notre morceau, on a décidé de prendre un peu plus le temps de penser les choses.
Grâce à cette nouvelle, on a l’opportunité d’acquérir du nouveau matériel donc de créer davantage. De fait, ça change un peu le cours des choses et avoir le temps de créer, c’est la chose la plus importante au sein de Polo & Pan. On va donc se retrouver au sein de La SIRA, qui accueille l’association « MAD Agency » de Paul, pour préparer notre album qui sortira courant 2016.
Pour autant, on n’a pas prévu de date de sortie parce que Polo & Pan, c’est aussi assez volatile et aléatoire : rien n’est ancré dans le ciment, c’est-à-dire qu’on ne sait jamais les opportunités qui peuvent tout chambouler !
Polo : Et puis, on a appris la collab avec Apple il y a un peu plus de 48h donc on vient juste de réévaluer nos plans. On ne sait pas encore si la prochaine sortie sera un EP ou un album mais ce qui est sûr, c’est qu’on sortira quelque chose dans l’année à venir ! (rires)
Par contre, on a commencé à réfléchir sur l’album, à storyboarder un certain nombre de chansons, à créer les premières maquettes, etc. D’ailleurs, on est super contents, on kiffe grave en studio et notre travail jusqu’ici rejoint assez bien ce qu’on a fait avant !
Pan : Oui, on n’est pas en train de changer de ligne musicale : on reste dans notre univers de space jungle ! C’est quand même les termes qui définissent le mieux notre musique !
Polo : Exact ! Dans nos nouveaux titres, on s’inspire de fantasmes qu’on essaye de « polo&paniser » donc ce sera un album tout de même très hétéroclite où les inspirations seront hyper diversifiées. Ce sera clairement pas plusieurs versions de « Dorothy » ! Il y aura plein de destinations et d’époques, imaginaires ou réelles, différentes !
Pan : Comme le dit Paul, on s’inspire de plein de références musicales différentes. Même dans nos anciens EPs, on peut y voir de la pop mais aussi des choses plus violentes. Dès qu’une destination nous plaît, même géographique, on s’y lance ! Ce peut être de la cumbia ou des sonorités plus dark davantage destinées au club, etc.
Polo : Voilà ! Et dans notre manière de produire, on reste sur la même base, c’est-à-dire qu’on s’inspire souvent d’images pour créer des sons. Par exemple, pour le morceau « Dorothy », c’est parti du visionnage du Magicien d’Oz !

DM : Sur certains des nouveaux morceaux révélés pendant votre live au Badaboum pour le Nova Mix Club, on a pu entendre davantage de voix féminines. Est-ce que les deux jeunes femmes (Marguerite Bartherotte et Victoria Laforie) du groupe « Les Jupes » seront plus présentes sur vos prochaines sorties (EP et/ou album) ? Est-ce qu’elles vont vous accompagner en live ?

Pan : Il s’avère qu’en même temps qu’on prépare l’album, on est aussi en train de peaufiner notre live. Effectivement, Marguerite Bartherotte et Victoria Laforie nous ont beaucoup accompagnées dans nos morceaux, notamment pour les voix de « Dorothy ». Elles sont beaucoup plus que des choristes parce qu’elles ont notamment participé à la création de certaines chansons.
En fait, on n’utilise jamais de samples vocaux, excepté pour le track « Rivolta » qui est une vieille chanson italienne des années 50. On a vraiment de la chance d’avoir autour de nous des personnes qui ont de réels talents et de fabuleuses compétences vocables comme Marguerite et Victoria, qui chantent d’ailleurs dans « Dorothy ». Au final, tout est conçu à la main : c’est du home made !
« Les Jupes » étaient donc bien présentes sur plusieurs titres qu’on a joué au Badaboum qui seront aussi présents sur l’EP ou l’album à venir.
Polo : Concernant notre live, on est en train de tout repenser ! On est actuellement en train de se reformer sur certaines bases comme le chant ou encore le piano afin de bien maîtriser nos prochains lives. Les filles font partie de la prod Polo & Pan et on continue avec plaisir à travailler avec elles !

DM : D’ailleurs, avez-vous prévu des prochaines dates ?
Melody (Ekler’o’shock Records) : Oui ! Il y a des dates prévues mais pas forcément « grand public ». On est démarchés de manière très qualitative et c’est très cool mais, pour le moment, comme le live est encore en formation, on se concentre à repenser la forme.
Polo : En attendant, les prochaines dates sont Lille et Bordeaux ! On est super contents parce qu’on a vraiment envie d’aller aussi jouer en dehors de Paris, que ce soit en province ou à l’étranger.
Pan : On a envie d’aller là où le public ne nous connaît pas encore et, grâce aux réseaux sociaux, on se rend compte qu’il y a une réelle demande. On n’est absolument pas dans la sélection, on a vraiment envie d’aller là où on peut procurer du plaisir aux gens. Notre but, c’est de nous répandre comme du pollen et de toucher le plus de monde, à commencer par les villes de province !

DM : Pour conclure, qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite ?

Polo : Une belle inspiration et une belle créativité mais surtout qu’on préserve l’harmonie qu’on a, que ce soit musicalement ou humainement ! On a franchi un cap ! On s’est rencontrés en tant que DJs et, aujourd’hui, on évolue aussi humainement l’un à travers l’autre ! C’est tellement kiffant de voir des gens qui font ce qu’ils aiment qu’espérons que ça continue !
Pan : On a toujours perçu notre collaboration comme une forme de thérapie basée sur l’avancée de soi et notre but, c’est l’accomplissement ! On traverse des étapes autres qu’artistiques, on marche vers l’accomplissement de nous-mêmes et c’est fabuleux !

Polo & Pan - Dorothy
MENU
LOGIN
FR / EN
EMAIL

PASSWORD
lost password ?
Login with Facebook
Login with Twitter